Breadcrumbs

Prévention des allergènes

Conseils de prévention

Protéger votre famille contre les allergènes est plus facile que vous ne le croyez. Voici des conseils pour réduire la présence d’allergènes dans votre appartement.

Prévention des allergènes

Les allergènes courants (des acariens, pollens, animaux domestiques et moisissures) peuvent déclencher des allergies légères à sévères. En réduisant la quantité de ces allergènes, vous pouvez également soulager vos symptômes.

Il existe une mesure particulière pour chaque type d’allergène.

 

Acariens

Les acariens sont des animaux microscopiques appartenant à la catégorie des araignées. Ils se nourrissent des cellules de peau morte humaine que l’on perd continuellement et s’hydratent grâce à l’humidité ambiante. Si l’environnement est très humide, ils se développent et se multiplient très rapidement.

On trouve très souvent des acariens dans la literie, les tapis, les meubles rembourrés, les vieux vêtements ou les peluches. Les allergènes d’acariens sont plus nocifs que les autres dans la mesure où ils atterrissent sur des surfaces où ils s’accumulent rapidement et ne restent pas dans l’air. Il est donc particulièrement important de nettoyer vos surfaces afin de réduire la quantité d’allergènes provenant des acariens.

Lutte contre les acariens

  • Diminuez la quantité globale de poussière présente sur les surfaces de votre intérieur. La poussière domestique contient tous types de particules minuscules, dont la majeure partie provient toutefois des cellules cutanées humaines. La poussière contient par ailleurs des excréments d’acariens et des acariens morts. Utilisez une serpillère ou un chiffon humide ou huilé pour éviter de disperser la poussière dans l’air et qu’elle ne se dépose ailleurs. Réduisez la quantité d’acariens sur vos surfaces grâce à des lingettes désinfectantes.
  • Rangez. Ainsi, la poussière s’accumulera sur moins de surfaces.
  • Contrôlez l’humidité de votre appartement. Un simple hygromètre bon marché, disponible sur le marché, peut ici vous être utile. Le taux d’humidité de votre appartement doit se situer entre 40 et 50 %.
  • Installez un climatiseur. Si vous achetez un appareil à placer dans la pièce/à fixer à la fenêtre, veillez à ce que l’eau soit bien évacuée pour éviter qu’elle ne s’accumule dans cet appareil et autour.
  • Passez régulièrement l’aspirateur. Servez-vous d’un aspirateur doté d’un microfiltre à deux couches ou d’un filtre HEPA (High-efficiency Particulate Air-Filter), pour réduire le nombre d’acariens qui ressortent de l’aspirateur.

Dans la chambre à coucher

  • Utilisez une couette hypoallergénique. Enveloppez vos oreillers, matelas et sommiers dans des housses hypoallergéniques pour empêcher les acariens de pénétrer dans ces meubles souples et de s’y multiplier.
  • Rangez tous vos vêtements dans des tiroirs ou des penderies. Rangez vos vêtements en coton dans des poches en plastique avec fermeture-éclair. Laissez toujours fermés les compartiments/portes de vos tiroirs ainsi que vos penderies et ne rangez rien sous votre lit.
  • Choisissez avec soin votre linge de lit. Évitez les couettes en coton ou en duvet car la poussière s’y accumule facilement et il n’est pas aisé de les laver régulièrement. Sachez aussi qu’une couette en duvet peut également déclencher des allergies aux animaux.
  • Lavez vos draps chaque semaine. Le lavage de vos draps, couettes, taies d’oreillers et couvertures à l’eau chaude permet d’éliminer les acariens ainsi que les allergènes.
  • Ne placez pas vos lits à proximité de bouches d’aération.

 

Pollen

Certaines plantes (surtout les plantes colorées, à fleurs) ont besoin d’insectes pour transporter leur pollen d’une plante à l’autre. D’autre par contre (par ex. les arbres, les mauvaises herbes ou les graminées) libèrent leur pollen dans l’air afin qu’il soit transporté par le vent. C’est ce pollen transporté par l’air qui cause l’allergie que l’on appelle rhinite saisonnière ou « rhume des foins ».

Les plantes libèrent leur pollen à certaines périodes déterminées de l’année, c’est pourquoi les allergies au pollen sont généralement saisonnières. Contrairement aux autres pollens transportés par l’air, le pollen est très léger et peut donc parcourir de longues distances. Pendant la saison du pollen, dés que vous sortez ou que vous laissez votre fenêtre ouverte, ces pollens se déposent sur vous.

Sources fréquentes de pollens allergènes

  • Mauvaises herbes : ambroisie, armoise, amarante réfléchie, chénopode, soude brûlée et plantain lancéolé
  • Herbes : fléole des prés, pâturin des prés, sorgho commun sauvage, herbe des Bermudes, agrostis, dactyle pelotonné et anthoxanthum

Éviter les pollens

  • Nettoyez régulièrement vos surfaces afin d’éliminer le pollen qui pourrait s’y être accumulé. Gardez vos fenêtres fermées pour empêcher le pollen de pénétrer dans votre appartement.
  • Ne sortez pas le matin, surtout s’il y a du soleil et du vent. La concentration en pollen est généralement moins forte les jours froids et humides. Changez-vous lorsque vous entrez dans votre appartement (pas dans votre chambre afin que le pollen ne s’y propage pas).
  • Utilisez un climatiseur dans votre appartement et votre voiture.
  • Évitez les contacts avec des substances irritantes telles que de la poussière, de la fumée de cigarette, des polluants aériens, des vaporisateurs insecticides ou de la peinture fraîche. Cela pourrait aggraver vos symptômes.
  • Séchez votre linge à l’aide d’un sèche-linge au lieu de l’étendre à l’extérieur.
  • Envisagez d’utiliser des filtres HEPA (High Efficiency Particulate Air-Filter) dans votre appartement.
  • Si vos symptômes s’aggravent, vous pouvez éventuellement porter un masque filtrant le pollen lorsque vous sortez.
  • Prenez vos vacances au plus fort de la saison des pollens dans votre région et allez dans un endroit où vous serez moins en contact avec du pollen, à la plage par exemple.

 

Allergènes provenant des animaux domestiques

La plupart des allergies causées par des animaux domestiques sont déclenchées par des chats, des chiens ou des rongeurs. On trouve les allergènes des animaux dans :

  • leurs restes (cellules de peau morte)
  • leur salive (qui peut être transportée dans l’air une fois sèche)
  • leurs poils/peau
  • leur urine
  • leur litière/sciure de bois (pour les souris, gerbilles, hamsters ou cochons d’Inde)

Les chevaux, le bétail, les oiseaux ainsi que les produits en cuir ou en duvet peuvent également déclencher des symptômes allergiques. Vous pouvez également présenter des symptômes d’allergie provenant d’animaux domestiques alors que vous ne possédez aucun animal mais que vous êtes en contact avec des allergènes provenant d’animaux domestiques dans l’appartement de quelqu’un d’autre ou avec des allergènes déposés sur les vêtements d’autres personnes au travail ou à l’école.

Lutte contre les allergies provenant des animaux domestiques

  • Baignez votre animal toutes les semaines. Demandez à un membre de votre famille ou à un ami non allergique de baigner votre animal toutes les semaines. Ceci vaut également pour les chats. Commencez lorsque votre chat est encore petit afin qu’il s’y habitue. Il peut être utile de lui donner des friandises pour le récompenser.
  • Retirez vos tapis et objets d’équipement souples. Partout où c’est possible, remplacez vos tapis par des revêtements en carrelage, bois, linoleum ou vinyle. Changez également, le cas échéant, d’autres objets d’équipement souples tels que vos meubles rembourrés, vos rideaux ou vos stores horizontaux. Utilisez à la place des meubles en bois munis de coussins lavables pour s’asseoir ainsi que des stores verticaux. Veillez à ce que toutes les surfaces sur lesquelles va votre animal domestique soient lavables.
  • Laissez un membre de votre famille ou un ami non allergique s’occuper de l’animal. Le panier, la litière ou la niche/cage de votre animal doit être régulièrement nettoyé(e) afin de réduire l’apparition des allergènes. Si vous êtes allergiques aux chats et que vous devez changer sa litière vous-même, portez un masque.
  • Utilisez un filtre HEPA (High Efficiency Particulate Air-Filter). Vous pourrez ainsi réduire la quantité d’allergènes provenant des animaux domestiques transportés par l’air. Essayez d’utiliser un sac d’aspirateur avec filtre et installez également un filtre HEPA dans votre chambre à coucher.

Si vous le pouvez, laissez votre animal dehors. Vous pouvez réduire la quantité d’allergènes présents dans votre appartement si vous habitez dans une zone climatique chaude et que vous pouvez sans problème laisser votre animal dehors.

  • Limitez les contacts de votre animal avec vos objets d’équipement souples. Si votre animal vit dans votre appartement, essayez de le placer dans une pièce contenant peu d’objets d’équipement souples, dans la cuisine par exemple. Réservez à l’animal son panier habituel et ne le laissez entrer sous aucun prétexte dans la chambre du membre de la famille allergique.

 

Moisissures et mildiou

Les moisissures et le mildiou sont microscopiques et appartiennent à la famille des champignons. Ils se développent aussi bien chez vous que dehors. S’ils se développent en grande quantité, en « colonie », on peut les voir à l’œil nu.

Les moisissures et le mildiou libèrent de minuscules graines, les « spores », qui sont transportées par l’air. Si ces spores sont inspirées, elles peuvent déclencher des allergies.

  • Les moisissures à l’extérieur : apparaissent sur les morceaux de bois égarés, les feuilles tombées, les tas de compost, les herbes/céréales ainsi que des plantes mortes. Elles sont particulièrement abondantes pendant les mois d’été chauds et secs.
  • Moisissures/mildiou à l’intérieur : apparaissent dans les endroits humides tels que la salle de bain, la cuisine ou la cave.

Prévention des spores de moisissures

  • Ne sortez pas en cas de forte concentration de moisissures. Si vous y êtes forcé, portez un masque anti-poussière lorsque vous travaillez dans votre jardin, par exemple lorsque vous tondez l’herbe ou que vous faites des tas de feuilles.
  • Veillez à maintenir un faible taux d’humidité chez vous. N’utilisez pas d’humidificateur ambiant à moins que cela ne soit absolument nécessaire. Il pourraient favoriser encore le développement les moisissures et augmenter les spores de moisissures transportées par l’air.
  • Utilisez un climatiseur. Achetez éventuellement un climatiseur muni d’un filtre HEPA (High Efficiency Particulate Air-Filter), afin de réduire la quantité de spores transportés par l’air.
  • Veillez à ce que votre sèche-linge évacue l’humidité vers l’extérieur.
  • Faites sécher vos chaussures avant de les ranger. Cela empêchera les moisissures de se développer dans votre armoire.
  • Débarrassez-vous de vos vieux livres, jetez vos vieux journaux comme il convient et donnez les vêtements ou le linge de lit que vous n’utilisez pas.
  • Rangez le bois pour le feu à l’extérieur. Des moisissures peuvent se développer sur l’écorce.

À la cave :

  • Appliquez un produit antifongique sous votre peinture murale si vous souhaitez utiliser un espace humide tel qu’une cave ou des murs de tuiles déchaussées.
  • Assainissez les espaces contenant des eaux d’infiltration ou les zones inondées de votre cave/sous-sol et éliminez vos tapis mouillés.
  • Si votre cave est humide, servez-vous d’un déshumidificateur. Videz et nettoyez régulièrement le déshumidificateur. Augmenter la température peut également contribuer à réduire l’humidité.
  • Contrôlez régulièrement votre cave et jetez tous les objets moisis.
  • Ne posez pas de tapis sur le sol en béton.
  • Contrôlez votre sous-sol ainsi que vos gouttières pour vous assurer que l’eau s’évacue bien de la maison.